Handicap et politique

La plus grande ennemie de la participation, c’est l’abstention !

Source: Agile.ch (02.09.2019)

Le peuple suisse est appelé à renouveler son Parlement le 20 octobre prochain. La Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) promeut en son article 29 la participation à la vie publique et politique pour les personnes concernées. Ne manquons donc pas cette occasion de passer de la parole aux actes !

Les personnes en situation de handicap : une force politique !

En tant que faîtière des organisations de personnes en situation de handicap, AGILE.CH a pour mission représenter les intérêts des quelque 1,8 millions de personnes handicapées vivant en Suisse, autrement dit 20% de l’électorat de ce pays.

La législature en cours sera durablement marquée par les démantèlements

Au cours de la législature qui s’achève, la majorité parlementaire a très peu tenu compte des revendications et des besoins des personnes handicapées.

        En mars dernier, le Conseil national a approuvé par 142 voix contre 0 et 54 abstentions la réforme des prestations complémentaires, autrement dit une économie de 453 millions de francs par an sur le dos des personnes concernées. Cette réforme aura donc des conséquences non négligeables pour les quelque 209 000 rentières et rentiers AI (47,4%) qui dépendent des PC pour nouer les deux bouts.

        Toujours en mars, ce même Conseil national a décidé 106 voix contre 66 et 10 abstentions de baisser les rentes pour enfants de l’AI. 

Cela prouve que les parlementaires ignorent la réalité des personnes et des familles concernées et que les plonger dans la précarité n’est pas leur souci premier.

Il est temps de changer de cap !

Le Parlement qui sortira des urnes en octobre prochain sera saisi dès la fin de cette année de nombreux dossiers qui concernent directement les personnes handicapées et leurs proches :

        stabilisation de l’AVS (AVS 21),

        réforme de la Loi sur la prévoyance professionnelle (2e pilier),

        amélioration de la conciliation entre activité professionnelle et prise en charge de proches (Loi sur les proches aidants),

        amélioration de la contribution d’assistance,

        coûts des soins de santé.

Voilà, entre autres projets importants, les défis qui attentent celles et ceux que nous élirons à Berne, et dont les décisions auront un impact direct et durable pour les personnes que nous représentons et défendons.

AGILE.CH encourage donc toutes les personnes handicapées à voter.

Il est essentiel que les personnes handicapées donnent leurs voix à des candidates et candidats en handicapés et/ou qui s’engagent pour plus d’égalité et pour des droits sociaux dignes de ce nom.

Pour vous informer : « Handicap & politique – spécial élections 2019»

Ce numéro paraîtra le 5 septembre prochain. Vous y apprendrez :

      combien d’interventions parlementaires ont été déposées en faveur (et en défaveur) des personnes handicapées entre 2015 et 2019, et de quels partis elles émanent,

      comment voter « futé »,

      quels sont les candidates et candidats en situation de handicap,

      où trouver des informations électorales accessibles.

Stephan Hüsler                                          Suzanne Auer
Président                                                     Secrétaire centrale

«Handicap & politique 3/19» Élections fédérales 2019: l’heure est venue de changer de cap!

Communiqué de presse: Agile.ch (5.09.2019)

Le 20 octobre 2019, le peuple suisse est appelé à renouveler son Parlement. Après les coupes massives dans les prestations sociales survenues durant la législature actuelle, il est temps que les 1,8 million de personnes en situation de handicap et leurs proches aient leur mot à dire. Elles voteront pour des partis et des candidat-e-s qui représentent le mieux leurs intérêts; ou alors, elles se porteront elles-mêmes candidates afin de contribuer à développer une politique du handicap digne de ce nom.
Pour qui voter? Pourquoi et comment? «Handicap & politique» a mené l’enquête. Nous avons analysé toutes les interventions parlementaires déposées entre 2015 et 2019. Qui, au Parlement, s’engage pour les personnes en situation de handicap? La réponse à cette question est si limpide qu’elle rend tout mot d’ordre électoral caduc. L’article 29 de la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) exige que la garantie soit donnée aux personnes handicapées de pouvoir d’exercer leurs droits politiques sur la base de l’égalité avec les autres. Ainsi, les personnes avec handicap peuvent non seulement voter, mais elles sont éligibles. Eh oui, il y a, parmi les candidates et candidats au Parlement des personnes en situation de handicap qui ont choisi d’agir dans les hautes sphères pour une vraie politique du handicap. Découvrez qui ils/elles sont et sur quelles pistes elles et ils souhaitent s’engager dans cette dernière édition de «Handicap & politique».
Politique sociale AGILE.CH est partie prenante! En plus de participer à diverses consultations, AGILE.CH soutient l’Initiative d’allègement des primes et l’initiative populaire «Protection contre la discrimination liée à l’âge» (site en construction). En outre, AGILE.CH s’investit pour les thèmes de la 7e révision de l’AI, et l’amélioration de la conciliation entre activité professionnelle et prise en charge de proches. Mais encore: lors de prochaines élections fédérales, AGILE.CH et ses organisations membres prendront leurs responsabilités citoyennes en élisant les politiciennes et politiciens qui seront amené-e-s à se déterminer, durant les quatre années à venir, sur des thèmes aussi importants que la réforme AVS 21, par exemple, ou celle du deuxième pilier.

Contact: Catherine Rouvenaz, secrétaire romande AGILE.CH Les organisations de personnes avec handicap Tél: 031 390 39 39, catherine.rouvenaz@agile.ch / www.agile.ch